En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Année 2013-2014

Collège: « ouvrir l'école aux parents »

Publié le vendredi 4 avril 2014 08:25 - Mis à jour le vendredi 4 avril 2014 08:25

C'est un des objectifs prônés par ce dispositif de l'Éducation Nationale, afin de favoriser une meilleure intégration des immigrés.


Cette formation, gratuite, est bâtie autour de trois points essentiels: la maîtrise de la langue, la citoyenneté et les valeurs de la République, et la connaissance de notre système scolaire.

Au collège Jacques Prévert, Monique Dumollard, la principale se réjouit de la bonne ambiance régnant au sein des groupes de parents : « le rôle de l'école en sort renforcé, un appui qui facilite la fréquentation scolaire des enfants ».

 

Depuis la rentrée, Annick Fritsch El Batraoui, accueille deux groupes d'environ 25 parents au total. Deux fois par semaine, pendant 1h30, ils apprennent notre langue. Originaires essentiellement des pays de l'Est, ils sont arrivés depuis quelques mois pour certains, plus de trois ans pour d'autres. Ils sont venus avec leur conjoint et leurs enfants. Tous ont été scolarisés dans leur pays et y avaient un métier : on trouve des infirmiers, une institutrice, un journaliste, une mannequin, un couple d'horticulteurs, un radio électricien, une vendeuse, une cuisinière...Bien mis, très soignés et soigneux, ils sont attentifs et participent beaucoup : la présence de la correspondante de La Tribune Le Progrès a été l'occasion d'échanges et de découverte de nouveaux mots ! Cet apprentissage du Français Langue Seconde (FLS) pourra déboucher pour certains sur l'obtention d'un diplôme validant le niveau A1 dans notre langue ou même le DELF  (Diplôme Élémentaire de Langue Française): un gros effort quand on connaît leurs soucis quotidiens, les démarches sans cesse renouvelées pour obtenir des papiers, faire appel, déposer des référés...

 

Madame Fritsch Al Batraoui, l'enseignante du groupe

Avec le groupe des débutants, nous travaillons surtout le français quotidien, les expressions à connaître, le vocabulaire de base et quelques notions grammaticales. Bien sûr la base est orale, mais j'aborde l'écrit rapidement, aussi bien en lecture qu'en écriture. Avec le groupe intermédiaire, capable d'échanger en français, nous pouvons aller plus loin, travailler avec des CD enregistrés, de façon à s'habituer à une voix autre que la mienne et pouvoir comprendre les messages entendus dans différentes situations, comme les voyages, les achats...

 

Lali, Nino, Serbuhi, Vahagen et Ellada, quelques élèves adultes

Nous avons quitté notre pays à cause des problèmes politiques. Nous sommes hébergés pour la plupart au Centre Pierre Valdo ; mais quand notre demande d'asile est rejetée et que tous les recours sont épuisés, nous sommes à la rue. C'est le cas de l'une d'entre nous. Une autre a pu rester dans l'appartement qu'on lui avait octroyé, mais on a logé deux dames avec elle et leurs enfants, alors qu'elle a une petite fille handicapée. Nous aimerions travailler mais nous n'en avons pas le droit. Nous vivons de quelques aides, nous allons au resto du cœur. Nous remercions la France de nous accueillir.

 Article du Progrès du 24 Octobre 2013

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe