Actualités

Club Lecture : Analie, Maëlle et Manon ont participé au Prix Croq'Ado

Par VERONIQUE BESSON, publié le mardi 15 juin 2021 10:52 - Mis à jour le mardi 15 juin 2021 11:59
201452373_855330655073827_5230619579209410067_n.jpg
Samedi 12 juin, trois membres du Club Lecture ont participé au vote du Prix Croq'Ado organisé par la librairie jeunesse des Croquelinottes à Saint-Etienne. Un après-midi d'échanges autour des livres et le prix est décerné à ...

Cette deuxième édition du Prix Croq'Ado était ouverte au Club ado de la librairie et aux établissements stéphanois et proches de Saint-Etienne, ainsi des élèves de 5 collèges étaient  présents : Fauriel, Gambetta, Portail Rouge, Emile Falabrègue (Saint-Bonnet Le Château) et Jacques Prévert.

Une trentaine d'élèves au total ont échangé autour des lectures. Six livres faisaient partie de la sélection :

Alma, le vent se lève de Timothée de Fombelle

Bordeterre de Julia Thévenot

La route froide de Thibault Vermot

Balto, le dernier des valets de coeur de Jean-Michel Payet

Et le désert disparaîtra de Marie Pavlenko

Toffee et moi de Sarah Crossan .

Des débats riches en présence des libraires, des professeurs documentalistes et de professeures de lettres, puis ce fut le vote...  Et le deuxième Prix Croq'Ado est attribué à Et le Désert disparaîtra de Marie Pavlenko, un conte écologique post-apocalyptique, dont voici la critique des libraires Myriam et Thomas :

"Dans un certain nombres d’années : une tribu, une terre devenue stérile et aride et une jeune fille de 12 ans. Des éléments subtilement, choisis par Marie Pavlenko dans son livre Et le désert disparaîtra aux éditions Flammarion Jeunesse, pour nous offrir un conte écologique comme on aimerait en lire plus souvent. Certes alarmant mais sans être moralisateur.

Au sein d’une tribu évoluant dans un monde où la nature est devenue inexistante, les espèces animales ont déserté, la végétation a disparu, les chasseurs subsistent. Des chasseurs bien différents de ceux que nous connaissons, ceux-là chassent le « bohis » qui n’est autre que ce nous appelons actuellement les arbres. Devenus rares ils sont essentiels à la survie du groupe en tant que monnaie d’échange contre de l’oxygène ou de l’eau. Samaa jeune fille têtue, n’a que faire des dires de la « vieille folle du village » qui proclame à qui veut l’entendre qu’il faut arrêter de chasser les arbres et les protéger car ils sont source de vie. Autrefois ils permettaient tout un monde. Son rêve : rejoindre les chasseurs ! Mais dans cette colonie aux valeurs patriarcales, cela lui est impossible. Pourtant un matin, elle prend la fuite pour les rejoindre.

De là va découler toute une aventure qui va l’amener à grandir et découvrir. Nous avançons avec elle en prenant notre temps, le temps d’observer, le temps de respirer, une pause, une lenteur s’installe, la nature s’agite et nous donne espoir."

Merci à eux pour cette belle organisation.

Et merci aux filles d'avoir participé à cette aventure !